Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU ou une SCI… Webinars et conseils gratuits, animés par nos experts chaque jour !Inscriptions ici →
Augmentez votre rémunération, créez une SASU… Webinars gratuits !Inscriptions →

SASU : combien me reste-t-il à la fin du mois avec 7 000 euros de chiffre d’affaires ?

Vous êtes l’heureux président d’une SASU, et vous vous demandez combien de charges et de taxes il vous faudra payer ? Dans cette vidéo, nous présentons un cas concret avec un chiffre d’affaires de 7 000 euros par mois afin de vous expliquer tout le processus de calcul.

https://www.youtube.com/watch?v=EssWEUNgQ20

Retranscription de la vidéo « Charges et taxes que je paie dans une SASU avec 7 000 euros de chiffre d’affaires par mois »

Vous êtes président d’une SASU ? Génial ! Et vous vous voulez savoir combien il vous reste dans votre poche après avoir facturé 7 000 euros dans le mois. Vous n’avez pas d’idée ? Je m’appelle Patrick. Je vais tout vous expliquer. Allez, c’est parti !

Jingle

Dans cet exemple, on retient un président de SASU qui ne bénéficie plus des indemnités de chômage, ni de la réduction des cotisations sociales que l’on appelle ACRE. 

On suppose également que le chiffre d’affaires mensuel moyen est de 7000 euros. Cela signifie que certains mois seront au-delà de 8 000 euros de facturation et d’autres proches de zéro, par exemple au moment des congés. 

Un point sur le calcul du CA

Quand on parle de 7 000 euros de chiffre d’affaires par mois, c’est le montant hors taxes facturé. Dans la réalité, on facture à ses clients 7 000 euros hors taxes + 1400 euros de TVA, c’est-à-dire 8 400 euros TTC. 

Mais la TVA n’est pas une taxe : c’est un impôt qui ne vous coûte rien. Vous récupérez la TVA auprès de vos clients et vous la restituez à l’État. C’est comme si cela ne comptait pas.

On va faire un compte de résultat ensemble, et je note donc en haut 7 000 euros de chiffre d’affaires.

Qu’en est-il des frais fixes ?

On a parlé du chiffre d’affaires ; parlons maintenant des frais. Les frais sont généralement nécessaires au bon fonctionnement de la société. Certains sont fixes et sont facturés par des fournisseurs ou des partenaires. 

On peut parler de frais fixes comme :

  • les assurances, les frais de comptabilité ;
  • le loyer de votre espace de coworking ;
  • votre smartphone ; 
  • vos frais de déplacement (métro, TGV, indemnités kilométriques par exemple) ;
  • les frais de restauration ;
  • les frais de votre compte bancaire. 

La liste de tous ces frais ne dépend que de vous. Elle est souvent très courte quand on débute et un peu plus longue quand le chiffre d’affaires augmente.

Mais pensez bien à un point. Ces frais doivent se faire dans l’intérêt de votre SASU. À ce titre, je vous mets un lien vers une vidéo explicative de ce qui peut être déductible ou pas.

Ne pas oublier la CFE !

Vous allez payer également la CFE uniquement à partir de la seconde année. La CFE, c’est quoi ? C’est un impôt local calculé sur la valeur locative des biens immobiliers de votre entreprise qui sont soumis à la taxe foncière. 

En d’autres termes, c’est une sorte de super taxe foncière dont le montant va varier entre 150 et 500 euros par année en fonction de la ville où vous habitez. Même si vous avez une boîte aux lettres dans une société de domiciliation, il existe un minimum que je viens de vous indiquer. 

Je note la somme de 500 euros pour couvrir tous les frais décrits même si elle peut être plus faible ou plus importante selon votre envie.

Les immobilisations

Il existe également d’autres dépenses plus importantes comme l’achat d’un ordinateur ou d’un nouveau téléphone portable par exemple. Ce ne sont pas des dépenses mensuelles.

Dans le jargon de la comptabilité, on parle d’immobilisations. Cela signifie que l’impact sur votre compte de résultat ne va pas se faire en une fois mais va être réparti sur 3 années ou plus. 

Je note ces dotations aux amortissements en charges. Cela correspond aux investissements divisés par le nombre de mois de la vie du bien, soit dans notre cas, la somme de 100 euros.

Autre point important : la TVA que l’on vous facture sur vos frais et vos investissements ne vous coûte rien non plus. Vous la payez mais vous la récupérez aussi. 

Salaire et charges sociales de votre SASU

On parle maintenant de salaire et de charges sociales. Dans une SASU, tant que vous ne vous payez pas, votre société ne paie aucune cotisation sociale. À partir du moment où vous vous donnez un bulletin de salaire, votre société va devoir verser les retenues salariales et les charges patronales. 

On fait super simple, on suppose que vous souhaitez 3 000 euros nets. Si on rajoute les charges sociales, cela fait 86%, soit  2.600 euros en plus de charges sociales. 

Je note comme charges de personnel, l’addition du salaire et des charges, soit 5.600 euros.  

L’impôt sur les sociétés de votre SASU

On a parlé de frais extérieurs, de salaires et de charges, parlons maintenant de l’impôt sur les sociétés de votre SASU.

L’impôt sur les sociétés est un impôt – comme son nom l’indique – qui est payé par votre SASU lorsqu’elle réalise des bénéfices, c’est-à-dire le chiffre d’affaires réalisé moins toutes les charges. Pour la partie des bénéfices dont le montant est inférieur à 38.120 euros, la SASU paie 15% d’IS.

À ce stade, si je fais un calcul rapide, il doit me rester 7000 euros – 500 euros – 100 euros – 5600 euros = 800 euros de bénéfice par mois.

Donc, je disais que si votre société réalise du bénéfice, votre SASU va payer 120 euros d’impôt sur les bénéfices. Pour information,  le calcul de l’impôt sur les sociétés ne se fait qu’une seule fois par an au moment de l’établissement du bilan. 

Je note donc les 120 euros d’IS.

Au final, il vous reste un bénéfice net de 680 euros par mois que vous pourrez toucher sous forme de dividendes après avoir payé un peu d’impôt sur le revenu et de CSG. 

Finalement…

Pour conclure, en ayant facturé 7000 euros dans votre SASU, il peut vous rester la somme de 3680 euros dans votre poche. Bien évidemment, cette somme est imposable à l’impôt sur le revenu. 

Cela peut vous paraître peu, mais n’oubliez pas qu’en vous versant des salaires, vous bénéficiez de tous les avantages sociaux : retraite, indemnités journalières, prévoyance, etc.

Maintenant, si vous souhaitez un conseil, n’hésitez pas à suivre ma vidéo sur l’optimisation des revenus d’un président de SASU, vous verrez : il y a des moyens pour accroître ce revenu de plus de 30%. 

J’en profite pour vous dire que je vous ai préparé un tableau pour vous aider à mieux vivre votre SASU. Vous pouvez faire des simulations et faire tout ce que vous voulez avec.

À très vite chez Dougs !

Patrick est cofondateur et CEO de Dougs. Expert-comptable de profession, expert conseil en création et reprise d’activité, il détient le Prix du Meilleur mémoire d'expertise comptable. Entrepreneur passionné, il partage régulièrement ses connaissances en intervenant dans des établissements supérieurs reconnus (X, HEC).

logo
Qui est Dougs ?

Dougs est un cabinet d'expertise-comptable en ligne, inscrit à l'Ordre des experts-comptables, qui facilite la vie de milliers d'entrepreneurs pour qu'ils réussissent.

Découvrir Dougs →
Logo dougs.media
Le Média des entrepreneurs qui gèrent !